Singapour, le nouveau hub GNL de l’Asie

Mercredi 1er avril 2015, par Cécile Adnot (ECM 06) // Fossiles

L’Asie est la région la plus consommatrice de Gaz Naturel Liquéfié (GNL, LNG en anglais), avec, en 2012, 71% des flux de GNL mondiaux destinés au marché asiatique selon l’International Group of Liquefied Gas Importers. Dans ce contexte de forte demande, le gouvernement singapourien a décidé de mettre en place un terminal GNL pour assurer ses besoins domestiques grandissants et assurer sa sécurité d’approvisionnement, mais aussi pour devenir, à plus long terme, le premier hub de trading de GNL en Asie.

Contexte de forte demande GNL en Asie

La demande de GNL en Asie est en forte croissance, tirée par les besoins de la Chine, mais aussi des pays voisins : le Japon (suite à la catastrophe de Fukushima et à l’arrêt des réacteurs nucléaires en 2011), la Corée du Sud, mais aussi l’Indonésie, la Malaisie, qui sont en passe de devenir importateurs nets de GNL, alors qu’ils étaient jusqu’alors exportateurs.

Demandes et capacités des projets de GNL en Asie et au Moyen Orient de 2010 à 2030

Source : The Institute of Energy Economics, Japan SPA : Sales and Purchase Agreement HOA : Head of Agreement Contrats d’achats sur les terminaux GNL

En 2013, construction du terminal méthanier de Singapour SLNG

Le terminal SLNG (Singapore LNG Corporation) est situé sur l’île de Jurong, à l’ouest de Singapour, et a commencé sa mise en service commerciale en mai 2013. Le terminal dispose des premières capacités mondiales en termes de stockage de GNL (260,000 m3). Le projet d’expansion du terminal, qui devrait être terminé en 2018, prévoit d’élever les capacités de regazéification du terminal de 6mtpa (million tonnes par an) jusqu’à 11 mtpa. Cette capacité GNL est à comparer au marché asiatique de GNL, qui est d’environ 117 mtpa en 2013 pour aboutir à 255 mtpa en 2020, selon WoodMackenzie.

Localisation du terminal méthanier à l’ouest de la Cité-Etat, sur l’île de Jurong Source : Hydrocarbon Technology.com, 2b1consulting website

Le double objectif singapourien : assurer la sécurité d’approvisionnement à long terme tout en développant un marché court-terme de GNL

L’objectif premier de la création du terminal SGNL est d’assurer la sécurité d’approvisionnement intérieure en GNL. La cité Etat dépend à 80% du gaz naturel pour sa production d’électricité, principalement importé de la Malaisie et de l’Indonésie. Le terminal, appartenant et opéré par l’état singapourien, vise à assurer la sécurité d’approvisionnement du pays face à ses deux grands voisins.

Mais l’ambition sous-jacente est de reproduire le modèle du marché pétrolier de la zone en devenant le premier hub de trading GNL en Asie. Pour ce faire, le terminal s’est doté de fortes capacités de stockage et permet l’accostage de méthaniers de différentes tailles. British Gas a été contractée par les autorités singapouriennes pour réconcilier ces deux besoins : les besoins long terme des consommateurs internes ainsi que les besoins court terme et volatils liés aux clients du trading. L’avenir nous confirmera si les ambitions singapouriennes seront couronnées de succès.

Retrouvez également cet article dans le Flash n°44.


Mots clés