Accès aux ressources non renouvelables : quels impacts sur les transitions énergétique et numérique ? - Mercredi 14 novembre 2018

Mardi 7 août 2018, par Centrale Energies // Gestion économique et environnementale Renouvelables

Depuis que les terres et métaux rares ont suscité l’intérêt des media grands publics et des centres de recherches à partir de 2010, les Révolutions Digitale et Énergétique sont devenues les premières consommatrices de ces éléments. Selon Intel, dans les années 1980, il y a avait 12 éléments de la classification périodique des éléments qui étaient critiques. Dans les années 1990, ce nombre était resté relativement constant, égal à 16 éléments. Dans les années 2000, il est passé à 45 éléments, dont tous les éléments de la troisième colonne de la classification, qui contient les terres rares. Ainsi, l’accès à ces métaux devient aujourd’hui un enjeu majeur sur la scène mondiale pour accompagner les transitions en cours.

Les intervenants à cette conférence sont les suivants :
-  Philippe Bihouix (ECP), membre de l’institut Momentum

    • Philippe Bihouix est spécialiste des ressources non renouvelables. Il a travaillé, en France et à l’international, dans différents secteurs industriels (énergie, chimie, transports, bâtiment, télécommunications, aéronautique…) comme ingénieur conseil ou à des postes de direction. Il est co-auteur de l’ouvrage “Quel futur pour les métaux ?” (EDP sciences, 2010), et auteur de “L’âge des low tech“ (Seuil, 2014) qui traitent de la problématique des ressources minières et de son étroite interaction avec la question énergétique, et pose les limites techniques et sociétales du recyclage, de l’économie circulaire, de la croissance verte et de l’innovation high-tech.

- Emmanuel Hache, ingénieur économiste à l’IFPEN et directeur de recherche à l’IRIS

    • Emmanuel Hache travaille sur la question des ressources naturelles dans le cadre de la transition énergétique et sur la géopolitique des matières premières. Il est notamment porteur du projet GENERATE (Géopolitique des Energies Renouvelables et Analyse prospective de la Transition Energétique) avec l’ANR. Il nous fera part de ses interrogations sur les rapports entretenus actuellement entre la science économique et les ressources naturelles et présentera des schémas de pensée alternatifs.

- Romain Berger, chargé de veille et superviseur adjoint chez EDD.

    • Après avoir passé plusieurs mois chez CEIS (cabinet de conseil) à rédiger des synthèses sur les métaux critiques et les terres rares, Romain BERGER travaille maintenant depuis plus de deux ans à rédiger une synthèse hebdomadaire sur la transition énergétique pour l’un des clients de son entreprise, une grande banque internationale. Il mettra en relation la production de terres rares actuelle, l’évolution de la demande et la possibilité que la production (actuelle ou future) puisse permettre de répondre à une augmentation brusque et soudaine des énergies renouvelables, comme le souhaitent plusieurs scénarios du GIEC.

Nos intervenants répondront également aux questions que vous vous posez.

Quand ? Le mercredi 14 novembre 2018 de 19h00 à 21h (accueil à partir de 18h30)

Annonce conférence du 14/11/18 Où ? La conférence sera hébergée par Le Village by CA, 55 rue de la Boëtie 75008 Paris ; Metro : Miromesnil

Participation : 15€ pour Centraliens / Supélec cotisants, 5€ pour les étudiants et 20€ pour les autres.

Après la conférence, vous êtes cordialement convié à échanger autour d’un rafraichissement offert à tous les participants !

Pour vous inscrire à la CONFERENCE, merci de remplir le formulaire accessible en cliquant sur le lien ci-après : inscription à la conférence


Documents joints

Annonce conférence du 14/11/2018
PDF, 455.7 ko