La voiture électrique : zéro gramme de CO2 ??? - Conférence du 29/01/2013

Mardi 29 janvier 2013, par Centrale Energies // Gestion économique et environnementale Transports

Par Laurent Castaignède (ECP 93), gérant de BCO2 Ingénierie, spécialiste des Bilans Carbone®

L’action humaine sur le climat, on le sait, se fait en particulier au travers de l’émission toujours croissante de gaz à effet de serre, parmi lesquels le CO2 fait figure d’accusé n°1. De nombreux efforts sont donc consacrés à la réduction de ces émissions par les responsables politiques, les scientifiques, les ingénieurs, et même les citoyens ordinaires, tous concernés par le problème et l’avenir de la planète qu’ils laisseront à leurs enfants. Les transports constituent l’un des très gros contributeurs aux émissions de CO2, tout particulièrement le transport individuel qui est un phénomène de masse. D’où l’idée largement répandue que l’arrivée de solutions alternatives aux combustibles fossiles pour mouvoir nos voitures est nécessaire et utile. La propulsion électrique est ainsi souvent perçue comme une réponse majeure au défi posé par le contrôle de l’effet de serre. Mais est-ce aussi simple ? La réponse n’est en fait pas évidente du tout, et Laurent Castaignède nous explique, sur l’exemple de la voiture électrique, pourquoi le choix d’une solution pour diminuer le bilan carbone® de n’importe quel projet implique une prise en compte globale de toutes les étapes de sa réalisation et de son utilisation ultérieure, émissions indirectes incluses. Et les conclusions peuvent être très surprenantes !

recharge 290113

La vidéo d’un extrait de l’intervention de Laurent Castaignède est disponible sur la page suivante avec les transparents en vis-à-vis..

Plus d’information sur la société BCO2 Ingénierie : http://www.bco2.fr


Documents joints

Annonce de la conférence
PDF, 275.2 ko

Extraits de la conférence
PDF, 380.1 ko